Croix-Rouge Burkinabè
CROIX-ROUGE BURKINABE
HUMANITE - IMPARTIALITE - NEUTRALITE - INDEPENDANCE - VOLONTARIAT - UNITE - UNIVERSALITE
Croix-Rouge Burkinabè
Navigation
.....................................
- Croix-Rouge Burkinabè
- Notre équipe
- Secourisme
- Actualité
- Mouvement International
- DIH
- Espace Volontariat
- Bulletin l’Humanitaire
- Avis de Récrutement
- Fonds communautaire de solidarité pour Enfants
- Domaines d’Intervention
- Menu haut
- Intranet
Nous soutenir

Soutenez
la Croix-Rouge Burkinabè

par vos contributions diverses
Compte BICIA-B
N° : 905306 1237001/94-CRB
ou
au Comité Local le plus proche

 

Adresse

CROIX-ROUGE BURKINABE
01 BP 4404 ou 340
Fax :00226 25 36 31 21
Tél : 00226 25 36 13 40
E-mail : croixrouge.bf@fasonet.bf
info@croixrougebf.org

Newsletter

Retrouvez-nous sur:

Prévention Ebola

« simulation pratique des Équipes d’Intervention Rapide des districts sanitaires au Burkina »

..........................................
...............................................................................
Situation humanitaire au Sahel : LA CROIX-ROUGE BURKINABE ET LE CICR INQUIETS
mercredi 25 avril 2018

De passage à Ouagadougou, le directeur régional adjoint du CICR des opérations pour l’Afrique, a animé une conférence de presse le vendredi 20 avril 2018 pour évoquer la situation humanitaire au sahel. Avec le président national de la Croix-Rouge burkinabè, les deux organisations ont relevé la hausse des besoins humanitaires parmi les populations déplacées à cause de la dégradation continue de la situation sécuritaire dans cette zone.

La situation décrite lors de ces échanges avec la presse concerne globalement la bande sahélo-saharienne où près de 12 000 000 de personnes ont besoin d’une assistance humanitaire. Selon les conférenciers, ces problèmes actuels sont les conséquences de deux facteurs majeurs : les crises armées dont les épicentres sont le Mali et le Lac Tchad, ainsi que les aléas climatiques qui rendent les conditions de vie des populations de cette zone très difficiles.
Pour tenter de faire face à ces besoins, des actes ont été déjà posés. Ainsi, selon le président national de la Croix-Rouge burkinabè, Dénis BAKYONO «  grâce à ses partenaires, 18 000 personnes déplacées ont été assistées depuis novembre 2017 par la Croix-Rouge burkinabè ». Mais au regard de la dégradation de la situation, il y a urgence à intervenir pour juguler durablement les conséquences liées aux crises qui secouent le Mali et le Lac Tchad. De l’avis du directeur régional adjoint du CICR des opérations pour l’Afrique, Patrick YOUSSEF, il faut les autorités prennent « des décisions courageuses pour endiguer la crise que traverse le Sahel ».
Le CICR et la CRBF ont plaidé une plus grande implication des autorités. Ils ont préconisé d’œuvrer à atténuer les effets de la guerre, de créer des espaces de dialogue, surtout humanitaires afin de faciliter le travail des humanitaires en direction des personnes vulnérables.
Même si l’annonce de l’opérationnalisation du G5 Sahel est présentée comme l’une des alternatives, les deux organisations humanitaires ont souhaité que le volet militaire ne prenne pas le dessus sur les autres aspects pour éviter de couvrir les effets d’une crise alimentaire qui continue d’inquiéter.
Dans la zone, il y a des nombreux défis à relever. Il s’agit notamment en actions de développement sur le terrain, la complémentarité avec tous les acteurs humanitaires, l’accès aux populations sous tutelle des porteurs d’armes (qu’ils soient étatiques ou non). La simple présence du directeur régional du CICR des opérations en Afrique au Burkina Faso est le signe de la vive inquiétude des organisations humanitaires qui tirent ainsi la sonnette d’alarme pour éviter qu’elle se dégrade davantage. Sur cette question, le président de la Croix-Rouge burkinabè, Dénis BAKYONO, s’est voulu moins alarmiste en affirmant qu’elle pourrait l’être si la guerre se poursuit.

...........................................................
| |

Croix-Rouge Burkinabè
mardi 25 septembre 2018
Nouvelles
.....................................

20 septembre 2018 : Recrutement d’un SUPERVISEUR sécurité alimentaire et moyens d’existence WASH pour un projet
Contrat : CDD 12, mois renouvelables
Affectation : Yagha (Sebba)
Prise de fonction : 08 octobre 2018
Profil : BAC+3 développement rural, agroeconomie, agronomie, eau et assainissement (WASH) + 03 ans d’expérience (sécurité alimentaire, WASH, résilience, moyens d’existence, etc.)
Date limite de dépôt des dossiers : 1er octobre 2018 à 16h
NB :seuls les 25 premiers dossiers seront recevables

PDF - 1.4 Mo

Météo
Météo Ouagadougou
Liens Croix-Rrouge

- FICR
- CICR
- Croix-Rouge espagnole
- Croix-Rouge de Belgique
- Croix-Rouge monégasque
- Croix-Rouge Côte D’Ivoire
- Croix-Rouge luxembourgeoise
- Projet Protection de l’Enfance
- L’humanitaire

Les médias

- Aib
- Lepays
- Lefaso
- Sidwaya
- L’Opinion
- L’Observateur

Pharmacies de garde
Espace pub Croix-Rouge
Numéros utiles

Adresses & numéros utiles

A Ouagadougou
Pompiers
Tél. :18
Police Secours
Tél. : 17
Gendarmerie
Tél. : 226 50 30 62 71
Police aéroport
Tél. : 226 50 30 65 22
Hôpital Ambulance
Tél. : 226 50 30 66 43 / 44 / 45 - 226 50 30 60 74 ou 50 30 69 47 / 48

A Bobo Dioulasso
Pompiers
Tél. 20 97 00 18
Direction provinciale de la Police nationale
Tél. 20 97 32 22
Hôpital Sanon Sourou
Tél. 20 97 00 44 / 47
Ambulance-urgences
Tél. 20 97 01 43

Copyright Croix Rouge Burkinabè 2010