Croix-Rouge Burkinabè
CROIX-ROUGE BURKINABE
HUMANITE - IMPARTIALITE - NEUTRALITE - INDEPENDANCE - VOLONTARIAT - UNITE - UNIVERSALITE
Croix-Rouge Burkinabè
Navigation
.....................................
- Croix-Rouge Burkinabè
- Notre équipe
- Secourisme
- Actualité
- Mouvement International
- DIH
- Espace Volontariat
- Bulletin l’Humanitaire
- Avis de Récrutement
- Fonds communautaire de solidarité pour Enfants
- Domaines d’Intervention
- Menu haut
- Intranet
Nous soutenir

Soutenez
la Croix-Rouge Burkinabè

par vos contributions diverses
Compte BICIA-B
N° : 905306 1237001/94-CRB
ou
au Comité Local le plus proche

 

Adresse

CROIX-ROUGE BURKINABE
01 BP 4404 ou 340
Fax :00226 25 36 31 21
Tél : 00226 25 36 13 40
E-mail : croixrouge.bf@fasonet.bf
info@croixrougebf.org

Newsletter

Retrouvez-nous sur:

Prévention Ebola

« simulation pratique des Équipes d’Intervention Rapide des districts sanitaires au Burkina »

..........................................
...............................................................................
PLUS DE 18 MILLIONS DE PERSONNES CONFRONTEES A LA CRISE ALIMENTAIRE DANS LE SAHEL
mercredi 22 août 2012

La faim, la malnutrition et l’insécurité alimentaire continuent de représenter des menaces omniprésentes pour les existences et les moyens de subsistance d’innombrables hommes, femmes, filles et garçons à travers le monde entier. Placé sous le thème de la sécurité alimentaire, le Rapport sur les catastrophes dans le monde 2011 posait une question cruciale : comment se fait-il que près d’un milliard de personnes se couchent chaque soir avec la faim au ventre, alors que la planète produit de la nourriture en suffisance pour nourrir tous ses habitants ?

L’insécurité qui prévaut dans la région du Sahel, des pluies erratiques combinées à des pénuries alimentaires chroniques et à la malnutrition, le conflit au Mali et les exactions du groupe Boko Haram au nord du Nigeria ont généré une crise complexe où s’entremêlent déplacements forcés, entraves à l’action humanitaire, déficits de production agricole, hausse des prix des denrées, blocages du commerce transfrontalier et aggravation des besoins.

Situation actuelle de la crise alimentaire dans le Sahel

En juin 2012, quelque 18,4 millions d’habitants du Sahel, dont environ 6,4 millions au Niger, 3,6 millions au Tchad, 3,5 millions au Mali et 2,9 millions au Burkina Faso étaient touchés par la crise alimentaire. Avec la persistance de la sécheresse, le nombre des personnes affectées pourrait bientôt atteindre 23 millions. (Rapport de l’ONU à la Commission de l’UA pour les personnes déplacées et les réfugiés, juin 2012)

L’UNICEF estime que plus de 1,5 million d’enfants de moins de 5 ans sont en danger de malnutrition aiguë sévère. (Rapport de l’ONU à la Commission de l’UA pour les personnes déplacées et les réfugiés, juin 2012)

Les facteurs météorologiques ne sont pas les seuls en cause dans cette crise. Les cours des denrées alimentaires et du pétrole ont enregistré de fortes hausses – en décembre 2011, le prix du maïs dans le Sahel était entre 60 et 85% plus élevé que la moyenne sur cinq ans. Dans le même temps, les montants envoyés aux familles par les travailleurs expatriés chutaient de façon dramatique, à cause notamment des troubles politiques en Afrique du Nord et des crises économiques dans les pays occidentaux.

En mai 2012, la crise au Mali avait entraîné le déplacement de plus de 315 000 personnes – environ 150 000 à l’intérieur du pays et près de 164 000 dans les pays limitrophes, à savoir le Burkina Faso, le Niger, la Mauritanie, la Guinée et le Togo. L’afflux de réfugiés dans ces derniers pays se poursuit sans fléchir et contribue à exacerber l’insécurité alimentaire dans toute la région.

La réponse aux appels d’urgence de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) est médiocre et la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge sont alarmés par la faible mobilisation des bailleurs de fonds internationaux face à la gravité de la situation.

Action de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

L’action de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge vise à sauver des vies et à protéger les moyens de subsistance tout en améliorant la résilience et en réduisant l’impact potentiel de futures sécheresses. Cela passe par la distribution d’une aide alimentaire ou pécuniaire d’urgence et par le traitement des enfants souffrant de malnutrition aiguë, mais cela comporte aussi d’aider les communautés et les familles à améliorer leurs revenus grâce à des pratiques agricoles adaptées aux conditions et à la création de petits commerces.

Les volontaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge jouent un rôle crucial dans le développement de la résilience parmi les communautés sahéliennes. En effet, non seulement ils aident à distribuer l’aide d’urgence et à administrer les centres de nutrition ouverts en de nombreux endroits, mais ils diffusent en outre des messages vitaux de santé et de nutrition.

Les Sociétés nationales de la région et plus de dix autres organisations Croix-Rouge et Croissant-Rouge du monde entier s’efforcent d’éviter que la crise ne dégénère en véritable tragédie en menant des programmes de dépistage et de traitement de la malnutrition, d’aides alimentaires ou pécuniaires d’urgence, de sensibilisation sur la nutrition, de distribution de semences et d’outils, de création de jardins potagers, de soutien à l’agriculture et autres activités de subsistance.

La Croix-Rouge Burkinabè, qui est intervenue aux premières heures de la crise alimentaire, continue à s’activer sur le terrain pour la mise en œuvre de son appel sur la crise alimentaire. De la distribution gratuite de coupons alimentaires ou de vivres, le soutien à la production, en passant par l’appui au dépistage de la malnutrition, le développement d’activités génératrices de revenus et le renforcement des capacités, tout est mis en œuvre pour accroitre la résilience des populations les plus démunies.

Répondre à cet article

...........................................................
| |

Croix-Rouge Burkinabè
jeudi 22 juin 2017
Nouvelles
.....................................

Projet renforcement durable de la résilience des communautés et des ménages vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans le Yagha :
Recrutement d’un(e) animateur (trice)
Recrutement de trois superviseurs
Recrutement d’un animateur(trice) principal(e)

PDF - 6.8 Mo

Météo
Météo Ouagadougou
Liens Croix-Rrouge

- FICR
- CICR
- Croix-Rouge espagnole
- Croix-Rouge de Belgique
- Croix-Rouge monégasque
- Croix-Rouge Côte D’Ivoire
- Croix-Rouge luxembourgeoise
- Projet Protection de l’Enfance
- L’humanitaire

Les médias

- Aib
- Lepays
- Lefaso
- Sidwaya
- L’Opinion
- L’Observateur

Pharmacies de garde
Espace pub Croix-Rouge
Numéros utiles

Adresses & numéros utiles

A Ouagadougou
Pompiers
Tél. :18
Police Secours
Tél. : 17
Gendarmerie
Tél. : 226 50 30 62 71
Police aéroport
Tél. : 226 50 30 65 22
Hôpital Ambulance
Tél. : 226 50 30 66 43 / 44 / 45 - 226 50 30 60 74 ou 50 30 69 47 / 48

A Bobo Dioulasso
Pompiers
Tél. 20 97 00 18
Direction provinciale de la Police nationale
Tél. 20 97 32 22
Hôpital Sanon Sourou
Tél. 20 97 00 44 / 47
Ambulance-urgences
Tél. 20 97 01 43

Copyright Croix Rouge Burkinabè 2010