Croix-Rouge Burkinabè
CROIX-ROUGE BURKINABE
HUMANITE - IMPARTIALITE - NEUTRALITE - INDEPENDANCE - VOLONTARIAT - UNITE - UNIVERSALITE
Croix-Rouge Burkinabè
Navigation
.....................................
- Croix-Rouge Burkinabè
- Notre équipe
- Secourisme
- Actualité
- Mouvement International
- DIH
- Espace Volontariat
- Bulletin l’Humanitaire
- Avis de Récrutement
- Fonds communautaire de solidarité pour Enfants
- Domaines d’Intervention
- Menu haut
- Intranet
Nous soutenir

Soutenez
la Croix-Rouge Burkinabè

par vos contributions diverses
Compte BICIA-B
N° : 905306 1237001/94-CRB
ou
au Comité Local le plus proche

 

Adresse

CROIX-ROUGE BURKINABE
01 BP 4404 ou 340
Fax :00226 25 36 31 21
Tél : 00226 25 36 13 40
E-mail : croixrouge.bf@fasonet.bf
info@croixrougebf.org

Newsletter

Retrouvez-nous sur:

Prévention Ebola

« simulation pratique des Équipes d’Intervention Rapide des districts sanitaires au Burkina »

..........................................
...............................................................................
Fédération Internationale Des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) Visite du Directeur de la zone Afrique au Burkina Faso
mardi 25 septembre 2012

Le Directeur de la Zone Afrique de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et de Croissant-Rouge (FICR), Monsieur Allasan SENGHOR, a effectué les 20 et 21 septembre 2012, une visite de travail au Burkina Faso. Il était accompagné de Monsieur Momodou Lamine FYE, Représentant Régional pour le Sahel de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et de Croissant-Rouge (FICR), basé à Dakar au Sénégal et de Monsieur Stephen OMOLLO Chef de délégation pour la diplomatie humanitaire de la FICR et Représentant permanent, Observateur de l’Union Africaine. Cette visite entre dans le cadre des préparatifs de la rencontre panafricaine des sociétés de la Croix-Rouge et de Croissant-Rouge qui se tiendra au mois d’octobre de cette année à Addis-Abeba en Ethiopie. Dans les lignes qui suivent, il nous situe sur les objectifs de son déplacement, ainsi que les défis et agenda de la Zone Afrique de la FICR.
Vous êtes actuellement en visite au Burkina Faso, peut-on avoir une idée de l’objet de cette visite ?
Cette visite a deux objectifs principaux. La première est de mieux connaitre la société Nationale de Croix-Rouge Burkinabè. Bien que je reçoive toujours les différents rapports, il est toujours important de venir toucher du doigt les réalités et pouvoir m’entretenir avec les dirigeants locaux. Le second objectif est de rencontrer le Comité Inter-états de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel (CILSS) afin de finaliser notre partenariat. Comme vous le savez, notre Région fait face à de nombreux défis humanitaires tels que l’insécurité alimentaire, les inondations, la gestion des réfugiés Maliens, l’épidémie de choléra, etc. et il est bon de nouer des partenariats pour une synergie d’action.
Nous savons que la FICR travaille en partenariat avec de nombreux organismes tels que la CEDEAO, l’UA, quelle sera la particularité de ce partenariat avec le CILSS ?
Ce partenariat se tient dans le cadre de la réduction des risques. Comme vous le savez, partout dans le Sahel il y’a la sècheresse qui affecte de nombreuses populations. En tant que Fédération, nous devons donner les moyens aux différentes sociétés nationales de la zone Sahel pour faire face à cette situation. C’est dans ce sens que nous voulons travailler avec le CILSS. De plus, nous allons mettre l’accent sur la prévention, surtout avec les questions de changements climatiques qui sont des grandes questions du moment. Par exemple en 2011, le Burkina Faso a connu une situation de sècheresse et en 2012, il fait face à des cas d’inondations. En temps que Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, il est nécessaire que l’on s’engage avec des institutions comme la CEDEAO, l’Union Africaine et que l’on travaille ensemble.
Vous avez eu une séance de travail avec les membres du Conseil de Direction de la Croix-Rouge, ainsi que les représentants des Sociétés Nationales Partenaires, sur quoi ont porté ces échanges ?
Je dois dire que j’ai été impressionné par ce que j’ai vu et entendu ici. Je le dis honnêtement, la Croix-Rouge Burkinabè est l’une des sociétés Nationales qui fonctionnent bien en Afrique. C’est une société qui a beaucoup de projets et programmes et qui relève de nombreux défis humanitaires ; elle est à féliciter. C’est aussi une société Nationale qui est très bien organisée, ce que confirme la séparation nette entre la Gouvernance et la Gestion. Elle respecte de ce fait, toutes les normes du Mouvement International de la Croix-Rouge.
La zone Sahel est en proie à des crises récurrentes, comment la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, voit-elle le problème de la mobilisation des ressources financières ?
C’est un peu difficile de mobiliser les ressources dans le contexte actuel et j’ai évoqué la question avec le Conseil de Direction, tout à l’heure. Il y a beaucoup de crises humanitaires dans le monde pour lesquelles il faut mobiliser des finances et ce sont les mêmes bailleurs qui fiancent dans la zone Sahel qui interviennent également un peu partout ailleurs. Alors que dans cette zone Sahel, il ya des crises qui reviennent cycliquement, chaque deux ans par exemple. Ce qui nous oblige à avoir une stratégie globale de lutte et voir comment nous pouvons soutenir les différentes communautés afin d’accroitre leur résilience face aux catastrophes. Nous menons la réflexion la dessus depuis un bon moment, et je pense qu’avec une bonne stratégie d’approche, nous aurons toujours des possibilités de financements. Cela dépend des stratégies qui seront développées. Il est également important de souligner qu’il faut que les Gouvernements des pays du Sahel soient engagés. C’est vrai qu’ils le sont déjà, mais il le faut encore davantage afin de relever les défis humanitaires, travailler à la réduction des risques, résoudre les questions de résilience, et voir comment appuyer les populations dans leur développement.
Les sociétés Nationales africaines de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sont actuellement en pleine préparation de la rencontre Panafricaine qui se tiendra en octobre prochain à Addis-Abeba en Ethiopie, quelles sont les grandes questions qui y seront débattues ?
Le thème de cette conférence c’est « investir en Afrique ». Nous allons donc nous pencher, entre sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, sur les investissements que nous avons déjà fait en Afrique jusqu’à maintenant, et voir si ces investissements ont été bien réalisés. Ensuite, nous allons réfléchir aux stratégies à même de nous permettre d’investir encore plus en Afrique. Aujourd’hui, nous avons fait plusieurs investissements au niveau des projets, par exemple dans le domaine de la santé, … Mais si on doit continuer à investir en Afrique, je pense que nous devons aller dans le sens du renforcement des capacités aux niveaux communautaire, organisationnel et structurel. Voilà des thèmes que nous allons soumettre au débat au cours de cette panafricaine.
Quelle est la vision du bureau de la zone Afrique dans l’action humanitaire actuellement ?
Premièrement, notre vision c’est de travailler à avoir partout en Afrique, des sociétés Nationales fortes. J’entends par là, des sociétés nationales qui ont une bonne gouvernance, une bonne gestion et une bonne pratique, mais aussi un leadership avec une vision qui cadre bien avec les priorités non seulement du pays, mais aussi avec celles des populations, c’est-à-dire, l’eau, l’assainissement, la sécurité, l’alimentaire… Il leur faut bien connaitre les besoins des populations pour mieux définir leurs approches et projets. Moi, ma mission, c’est de toujours travailler au renforcement des capacités des sociétés nationales qui, elles vont travailler avec les communautés et renforcer les efforts de leurs gouvernements.
Je voudrais remercier le Président et toute l’équipe de la Croix-Rouge Burkinabè pour l’accueil. Ce que j’ai vu ici est un bon exemple pour l’Afrique. Vous avez de très bons projets et programmes en cours et la dynamique du travail avec les sociétés Nationales partenaires est à saluer. Le système d’homologues permet des échanges francs. Les délégués des autres pays travaillent avec des homologues burkinabè et de cette façon, il ya une interpénétration. C’est un très bon exemple et j’encourage le Directeur National à saisir l’opportunité de la Panafricaine en octobre, pour présenter aux autres sociétés nationales, l’exemple de la Croix-Rouge du Burkina Faso, ses ressources, sa stratégie, sa vision. Je vous y encourage fortement.

Interview réalisée par Léa BALIMA

Répondre à cet article

...........................................................
| |

Croix-Rouge Burkinabè
mercredi 18 octobre 2017
Nouvelles
.....................................

Recrutement d’un POINT FOCAL cash transfert
Profil : BAC+4 en gestion de projets, économie, agricutlture, sociologie
Poste basé à Ouaga
CDD 15 mois (renouvelable)
Date limite : 05 octobre 2017
Prise service : 10 octobre 2017

PDF - 957.5 ko

Recrutement de :
- A/ Assistant chef de projet basé à Ouaga (sud ouest)
Profil BAC + 3 génie civil, option construction
Date limite de dépôt des dossiers : 03 octobre 2017

- B/ Superviseur terrain, basé à Kpuéré (sud ouest)
Profil : BAC+2 génie civil option construction
Date limite de dépôt des dossiers : 03 octobre 2017

NB : bien vouloir noter que la prise de service est le 10 octobre 2017

PDF - 2.4 Mo

Météo
Météo Ouagadougou
Liens Croix-Rrouge

- FICR
- CICR
- Croix-Rouge espagnole
- Croix-Rouge de Belgique
- Croix-Rouge monégasque
- Croix-Rouge Côte D’Ivoire
- Croix-Rouge luxembourgeoise
- Projet Protection de l’Enfance
- L’humanitaire

Les médias

- Aib
- Lepays
- Lefaso
- Sidwaya
- L’Opinion
- L’Observateur

Pharmacies de garde
Espace pub Croix-Rouge
Numéros utiles

Adresses & numéros utiles

A Ouagadougou
Pompiers
Tél. :18
Police Secours
Tél. : 17
Gendarmerie
Tél. : 226 50 30 62 71
Police aéroport
Tél. : 226 50 30 65 22
Hôpital Ambulance
Tél. : 226 50 30 66 43 / 44 / 45 - 226 50 30 60 74 ou 50 30 69 47 / 48

A Bobo Dioulasso
Pompiers
Tél. 20 97 00 18
Direction provinciale de la Police nationale
Tél. 20 97 32 22
Hôpital Sanon Sourou
Tél. 20 97 00 44 / 47
Ambulance-urgences
Tél. 20 97 01 43

Copyright Croix Rouge Burkinabè 2010