Croix-Rouge Burkinabè
CROIX-ROUGE BURKINABE
HUMANITE - IMPARTIALITE - NEUTRALITE - INDEPENDANCE - VOLONTARIAT - UNITE - UNIVERSALITE
Croix-Rouge Burkinabè
Navigation
.....................................
- Croix-Rouge Burkinabè
- Notre équipe
- Secourisme
- Actualité
- Mouvement International
- DIH
- Espace Volontariat
- Bulletin l’Humanitaire
- Avis de Récrutement
- Fonds communautaire de solidarité pour Enfants
- Domaines d’Intervention
- Menu haut
- Intranet
Nous soutenir

Soutenez
la Croix-Rouge Burkinabè

par vos contributions diverses
Compte BICIA-B
N° : 905306 1237001/94-CRB
ou
au Comité Local le plus proche

 

Adresse

CROIX-ROUGE BURKINABE
01 BP 4404 ou 340
Fax :00226 25 36 31 21
Tél : 00226 25 36 13 40
E-mail : croixrouge.bf@fasonet.bf
info@croixrougebf.org

Newsletter

Retrouvez-nous sur:

Prévention Ebola

« simulation pratique des Équipes d’Intervention Rapide des districts sanitaires au Burkina »

..........................................
...............................................................................
3ème passage de la campagne nationale de vaccination 900 volontaires de la Croix-Rouge burkinabè ont été déployés
mercredi 7 novembre 2012

Le troisième passage de la campagne de vaccination contre la poliomyélite s’est déroulé sur l’ensemble du territoire national du 19 au 22 octobre 2012. Cette campagne vise à éradiquer la polio du Burkina Faso et est prévu pour atteindre environ 5 millions d’enfants âgés de 0 à 59 mois.
Le samedi 20 octobre, sous le soleil matinal qui brille sur Yako, localité située à une centaine de kilomètres de Ouagadougou, les équipes mobiles avec les volontaires de la Croix-Rouge, facilement identifiables par leurs dossards, prennent d’assaut les différents quartiers de la ville à la recherche des enfants non vaccinés. Au regard de l’importance de cette campagne, la Croix-Rouge Burkinabè, à travers un soutien de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a apporté une contribution dans quatre (04) régions à savoir le Sahel, le Nord, la Boucle du Mouhoun et le Houet pour un total de 22 districts sanitaires. Ainsi, 900 volontaires communautaires et 61 superviseurs de la Croix-Rouge ont été déployés dans 17 provinces pour appuyer les équipes sanitaires sur le terrain.
« Après les salutations d’usage, nous procédons à une sensibilisation des habitants de la concession avant d’administrer le sérum aux enfants. Ensuite, nous les interrogeons pour voir s’ils n’ont pas eu connaissance de cas d’enfants malades de polio et les invitons à nous signaler tout cas suspect » affirme Harouna SANFO, un des volontaires du secteur N° 2 de Yako. Pour Dr. Lassané YANOGO, Médecin Chef du District de Yako, « Cette campagne est celle de tous les défis. Nous avons procédé à une réorganisation des équipes afin de prendre en compte les marchés, les sites d’orpaillage, les lieux d’évènements publics, etc. Nous avons bénéficié de l’appui de 40 volontaires et 3 superviseurs de la Croix-Rouge. Toute chose qui nous a permis de mieux nous déployés ».
Vaincre les résistances par la sensibilisation
Les campagnes répétées de vaccination contre la poliomyélite ont, dans certaines localités, crée de la suspicion et entretenu la rumeur sur la qualité et les effets du vaccin. « Nous avons eu au départ quelques réticences de parents qui ont estimés que le vaccin provoquait des diarrhées et des maux de tête aux enfants. Mais nous leur avons expliqué qu’il se peut que les enfants avaient ces maladies sous-jacentes qui se sont manifestées après l’administration du vaccin. Ce ne sont que des cas isolés. Avec beaucoup d’explications, ils finissent par laisser vacciner les enfants » relate Harouna SANFO. Les autorités sanitaires sont bien informées de ces poches de réticences. Aussi, en prélude à l’opération de vaccination et dans le but de minimiser ces réticences, une campagne de sensibilisation et de mobilisation sociale a été menée dans toutes les provinces. « Nous avons réalisé des émissions radiophoniques, diffusé des communiqués sur les radios et à travers les crieurs publics. Nous avons mené des plaidoyers auprès des autorités locales qui ont été impliquées dans le processus » affirme Dr. YANOGO. Raogo OUEDRAOGO, volontaire de la Croix-Rouge départementale d’Arbollé, localité située à environ 85 Kilomètres de Ouagadougou, embouche la même trompette. « Nous avons procédés à des séances de sensibilisation sur la campagne tant directement auprès des ménages que sur les ondes de la radio locale. Nous avons connu une résistance dans le village de Falou, précisément dans le quartier de Rawwanegomdé où une vieille dame venue d’un pays voisin avait réussi à convaincre les populations dudit quartier de ne pas laisser vacciner les enfants. Avec la force de la sensibilisation et la contribution des autorités locales, nous avons pu lever la réticence et procéder à la vaccination des enfants. »

Répondre à cet article

...........................................................
| |

Croix-Rouge Burkinabè
mardi 22 août 2017
Nouvelles
.....................................

AVIS DE RECRUTEMENT)

PDF - 1.4 Mo
RESPONSABLE DE SUI-ÉVALUATION ET DOCUMENTATION

Météo
Météo Ouagadougou
Liens Croix-Rrouge

- FICR
- CICR
- Croix-Rouge espagnole
- Croix-Rouge de Belgique
- Croix-Rouge monégasque
- Croix-Rouge Côte D’Ivoire
- Croix-Rouge luxembourgeoise
- Projet Protection de l’Enfance
- L’humanitaire

Les médias

- Aib
- Lepays
- Lefaso
- Sidwaya
- L’Opinion
- L’Observateur

Pharmacies de garde
Espace pub Croix-Rouge
Numéros utiles

Adresses & numéros utiles

A Ouagadougou
Pompiers
Tél. :18
Police Secours
Tél. : 17
Gendarmerie
Tél. : 226 50 30 62 71
Police aéroport
Tél. : 226 50 30 65 22
Hôpital Ambulance
Tél. : 226 50 30 66 43 / 44 / 45 - 226 50 30 60 74 ou 50 30 69 47 / 48

A Bobo Dioulasso
Pompiers
Tél. 20 97 00 18
Direction provinciale de la Police nationale
Tél. 20 97 32 22
Hôpital Sanon Sourou
Tél. 20 97 00 44 / 47
Ambulance-urgences
Tél. 20 97 01 43

Copyright Croix Rouge Burkinabè 2010